Intervenants et modérateurs

Intervenants

(par ordre alphabétique)

  • Lazher Akermi, Ministre délégué auprès du Premier Ministre, chargé de la réforme du Ministère de l’Intérieur
  • Taieb Baccouche, président d’honneur de l’IADH (Institut arabe des droits de l’homme) et membre du gouvernement de transition

Taieb Baccouche est actuellement Ministre de l’Education et Président d’honneur de l’Institut Arabe des Droits de l’Homme. Ancien syndicaliste et professeur en linguistique, il a milité au sein de la Ligue Tunisienne des Droits de l’Homme et a écrit de nombreux ouvrages et articles en matière de sociologie politique et droits de l’homme.

  • Abdel Hamid Ben Cheikh, Magistrat, Membre de l’Institut National de Protection des Données Personnelles (INPDP)
  • Nédra Ben Ismail, Psychanalyste

Nédra Ben Ismail est membre-praticien de l‘association psychanalytique Espace Analytique (France) et doctorante à l’université Paris 7 Diderot (recherche en psychanalyse). Fondatrice et présidente de l’association AFPEC-Tunis (Association de formation à la psychanalyse et
d’échanges cliniques – Tunis) et de l’association Engagement Citoyen, elle a dirigé pendant plus de 10 ans l’agence conseil en communication Cérès-DDB Tunisie.

  • Sadok Ben Mhenni, founder du RNAC (Réseau anti-corruption)

Sadok Ben Mhenni est membre fondateur du Réseau National Anti-Corruption (RNAC), de la section Tunisie d’Amnesty International et et de l’association Parole Libre, démissionnaire de la Commission Nationale d’Investigation en matière de corruption et de malversations. Ancien détenu politique à l’époque  de Bourguiba(Perspectives-El AMEL ETTOUNSI), il écrii de façon régulière sue ALjazira (mensuel du sud  paraissant à jerba) et de façon épisodique sue Essabah, Le maghreb et d’autres journaux.

  • Ramzi Bettaieb, bloggeur, membre de Nawaat
  • Taoufik Bouderbala, Président de la Commission de vérité sur les dépassements commis pendant la période pré-révolutionnaire
  • Kate Doyle, The US National Security Archive, Spécialiste de l’Amérique Latine

Kate Doyle est analyste senior au National Security Archive, centre de recherche et de promotion du droit des citoyens de savoir et obtenir accès aux documents américains déclassifiés. Kate Doyle gère deux projets majeurs : the Guatemala Project qui a pu obtenir depuis 1994 des dizaines de milliers de dossiers de la CIA, du Département d’Etat et du Département de la Défense sur la guerre civile guatémaltèque, et le Mexico Project sur la guerre sale au Mexique. Elle dirige égale the Evidence Project sur le droit à la vérité et la défense des droits de l’homme en Amérique Latine. Kate Doyle a publié plusieurs ouvrage sur la question des dossiers déclassifiés.

  • Haythem El Mir, Expert sécurité informatique à l’Agence Nationale de la Sécurité Informatique
  • Amine Ghali, membre de la Commission de lutte contre la corruption
  • Dagmar Hovestadt, représentante de la Commission Fédérale pour les Archives de la Stasi (BstU) (Allemagne)

Dagmar Hovestädt est la porte-parole de la Commission Fédérale pour les Archives de la Sécurité
d’Etat de l’ancienne RDA (BstU). Après avoir travaillé comme réalisatrice pour la BBC durant la chute du Mur de Berlin, elle devient journaliste d’investigation et réalisatrice pour la chaîne de TV nationale allemande avant de rejoindre le BstU.

  • Jonas Loetscher, Expert DCAF
  • Thamer Mekki, journaliste
  • Mikolaj Pietrzak, Avocat, Président du comité des droits de l’homme du Barreau national de Pologne

MikolajPietrzak  est avocat, basé à Varsovie, président du comité des droits de l’homme du Barreau National de Pologne. Il a dirigé le groupe « les comptes avec le passé et les droits de l’homme » entre 2007 et 2009, programme de la Helsinki Foundation pour les Droits de l’Homme relatif à la question des procédures de lustration et des réglementations concernant les archives de la police secrète. Il représente actuellement un détenu deGuantanamo dans le cadre d’une procédure conduite à Varsovie concernant les prisons secrètes de la CIA.

  • Virgiliu Tarau, Vice-Président du Conseil National pour l’Etude des Archives de la Securitate (C.N.S.A.S.), Roumanie

Virgiliu Tarau est Vice-Président du collège du Conseil National pour l’Etude des Archives de la Securitate (CNSAS), autorité en charge de la gestion des archives de l’ancienne police politique communiste.  Par ailleurs, il est docteur en histoire et a publié plusieurs ouvrages et articles dans le domaine de l’histoire contemporaine et des relations internationales.

  • Mokhtar Trifi, Avocat, Ancien président de la Ligue tunisienne des droits de l’homme (LTDH)
Modérateurs

(par ordre alphabétique)

  • Khaled Ben Driss, Directeur chez Oxia, membre du Labo’ Démocratique

Khaled Ben Driss est ingénieur diplômé de l’Ecole Centrale de Lyon et docteur en électrotechnique et modélisation informatique. Enseignant à l’Ecole Polytechnique de Tunisie, il a été expert auprès du Secrétariat d’Etat à l’Informatique. Par ailleurs, il a mené plusieurs travaux en matière de sécurité informatique et il est l’auteur de nombreux articles sur les questions de l’accès aux données et de l’Open Data.

  • Salma Chaari, Avocate, Secrétaire Générale du Labo’ Démocratique

Membre fondatrice du Labo’ Démocratique, Salma Chaari est diplômée de droit européen et des relations Maghreb-Europe à l’Université Tunis II. Après plusieurs années de consulting juridique dans le cabinet d’avocats Gide Loyrette Nouel (Tunis), elle exerce depuis 2005 comme avocate au Barreau de Tunis.

  • Zeyneb Farhat, Co-Directrice d’El Teatro.

Zeyneb Farhat est une femme de théâtre et militante, elle co-dirige l’Espace El Teatro

..

  • Farah Hached, Avocate, Présidente du Labo’ Démocratique

Farah Hached est avocate et a fondé le Labo’ Démocratique quelques semaines après la Révolution Tunisienne. Elle a été précédemment consultante à la Mission de la Ligue des Etats Arabes à Paris. Elle a travaillé en relation avec plusieurs ONG et organismes internationaux et a enseigné le droit public à l’Université Paris 1 – Sorbonne. Elle a par la suite intégré le secteur privé, d’abord chez MAF Group à Dubai puis comme responsable juridique chez Tuninvest-Africinvest Group à Tunis, avant de fonder son propre cabinet de conseil juridique.

  • Arnold Luethold, Directeur Adjoint et Directeur Opérations Afrique et Moyen-Orient, Centre pour le Contrôle Démocratique des Forces Armées – Genève (DCAF)

Arnold Luethold a intégré le DCAF en 2003 en tant que directeur du programme gouvernance et réforme du secteur de la sécurité au Moyen-Orient et  en Afrique du Nord. Il a précédemment travaillé au Département fédéral de la justice à Berne et comme représentant du Comité International de la Croix Rouge (CICR) à divers postes au Moyen-Orient et à Genève M. Luethold a négocié et dirigé des opérations humanitaires dans des conflits majeurs au Moyen-Orient et il a été le représentant du CICR auprès de l’Organisation de la Conférence des Etats islamiques et de la Ligue arabe ainsi que de plusieurs organisations interparlementaires.

  • Fatma Zaïri, Journaliste chez RTCI